Le Barefoot à Saint Yrieix

Pourquoi courir pieds nus ?

Pourquoi courir pieds nus ?

Aujourd’hui, je me pose plutôt la question inverse, pourquoi devrait-on se sentir obligé de garder les chaussures ?!

Pour « protéger le pied » me direz-vous… mais de quoi ?

  • Terrain accidenté
  • Micro coupures
  • Intolérance aux écarts de température…

En clair : c’est la peur de :

  • Se blesser
  • Tomber malade
  • Avoir mal qui nous bloque et nous empêche de faire de nouvelles expériences moins sécuritaires de prime abord et plus enrichissantes

Ce faisant, nous nous coupons du monde dans tous les sens du terme. Cela nous empêche :

  • D’entrer en contact avec notre environnement immédiat,
  • De ressentir pleinement les variations de surfaces
  • De température
  • De comprendre la relation que nous entretenons avec la nature et la relation entretenue avec notre propre nature.

Ainsi, nous habillons le pied d’une chaussure pour :

  • Pallier au sentiment du manque de confort, du manque de sécurité
  • Pallier à la recherche d’une pseudo performance… 

Et si vos pieds correspondaient déjà à vos attentes ?

L’expérience :


Ce qui m’a profondément troublé c’est le sentiment de liberté et de légèreté. Comme si l’on m’enlever des chaînes. Courir pieds nus, c’est se sentir entièrement nu.

J’ai pu mesurer ce contraste saisissant tant la transition que j’ai effectué fut radicale. Mais toujours est-il que, de cette manière, j’ai pleinement observé et analysé les effets de cette transformation sur tous les plans…

Aujourd’hui, je continue d’aller de découverte en découverte.

Sur le plan physique, ça a était un déplacement du centre de gravité avec la réutilisation des orteils :

  • Etirés
  • Assouplis
  • Etalés
  • Renforcés

Mes orteils m’ont permis de comprendre leurs importances dans la biomécanique de la marche en terme :

  • D’amorti
  • De stabilité
  • De propulsion du corps

C’est tout le squelette qui s’est mis à se redresser et se réaligner, et le travail continu à se faire...

Je me suis rendu à l’évidence et il m’a fallu réapprendre à :

  • Sentir mon corps
  • Réévaluer mes capacités
  • Courir en me basant sur ces mêmes ressentis
  • Mettre l’Ego un peu en veilleuse pour ce qui est des performances physiques…

 

Si une fonction du corps ou un membre ne sert plus, celui-ci se voit atrophié ou diminué pour valoriser ce qui a besoin de l’être.

Et réciproquement, plus on se sert de ces mêmes fonctions et plus la nature se charge de les entretenir.

La nature ne fait pas de cadeau. La nature manifeste ce qui est. La nature est juste !

 

Sur le plan psychique et émotionnel, il y eu un changement significatif par le sentiment de liberté sans compter toutes les peurs que j’ai cité plus haut et qui sont profondément implantés dans l’inconscient.

A chaque sortie c’est un nouveau défi, une nouvelle expérience.

conseils actualites

Regarde où tu mets les pieds !

Courir ou marcher pieds nus, c’est plus qu’un simple exercice physique !

La probabilité de se blesser est bien réel, mais c’est justement de cette éventualité que peu naître et s’accroître la nécessité de « faire attention ».

Il existe le facteur « usure » qui intervient, une usure qui peut-être :

  • Physique
  • Émotionnel
  • Mental,

Nous développons une attention globale qui comprend le monde extérieur et intérieur, cela peut s’apparenter à une certaine forme de méditation.

L’attention n'est pas la concentration

La concentration sépare et isole l’objet ou le problème considéré du reste de son environnement. C’est précisément là que le physique rejoint et sert le spirituel et réciproquement.

Combien de gens courent comme ils conduisent leur voiture, c’est-à-dire d’une manière automatique, quasi hypnotique : Où se trouve l’intérêt d’aller courir ?

De ce fait,  l’esprit ne se perd pas dans la rêverie ou la procrastination et toute son énergie est assemblée pour le moment présent.

Sur le plan spirituel : à mon sens, la spiritualité est de mettre la conscience au service de l’ensemble sans la laisser se faire capturer par le mental.

Au fur et à mesure de mes sorties running je ne cesse d’affirmer en moi se ressenti d’unité.

Je m’ancre en moi-même tout en comprenant la relation qui s’établi avec mon entourage. Je me familiarise et j’apprends à reconnaître qui je suis vraiment : le témoin silencieux !

Ce sont des impressions très personnelles et intimes qu’il convient à chacun d’éprouver par et pour soi-même.

Ce que je vous propose d’expérimenter c’est une spiritualité très proche de vous.

Cette spiritualité bien plus proche qu’il n’y paraît pratique et pragmatique en dehors de tout dogme ou de croyance.

Bien sûr c’est sans passer par le mental, où vous redécouvrez vous-même le sens à apporter au mot spiritualité.

Lorsque l’on court pieds nus on devient responsable pour soi mais également responsable pour les autres ! 

En résumé

conseils actualites

  • Le corps retrouve un schéma corporel plus simple, sain…  naturel.
  • Le maintien du poids de forme. Le corps s’allège pour permettre au pied de le supporter plus aisément, on y voit la notion d’économie d’énergie.
  • Cette notion d’économie d’énergie se retrouve dans la démarche et la foulée du coureur qui se modifie.
  • Les muscles et les articulations sont sollicités d’une toute autre manière. La qualité musculaire et son galbe changent pour devenir plus souple et dynamique. Comme la foulée change, les appuis au sol également ce qui met en jeu des muscles peu utilisés jusqu’alors.
  • Si vous croyez à la réflexologie plantaire, vous conviendrez aisément de l’influence bénéfique que cela peut avoir sur le reste du corps.
  • En devenant responsable, on s’imprègne de la notion d’écologie personnelle.
  • C'est une opportunité de travail sur soi en regard de nos peurs, convictions et croyances limitantes…
  • La liberté n’a pas de prix et c’est la toute la beauté de l’histoire puisque la liberté est le prix à gagner.

Attention tout de même !

La transition demande :

  • Du temps
  • De la patience
  • De la persévérance
  • De l'intelligence et de la sensibilité

Les risques de blessures sont réels. Aussi, avant une certaine maîtrise de la discipline, je vous conseille l'utilisation de chaussures minimalistes telles que "Five Fingers" et d'y aller PRO-GRE-SSI-VE-MENT.