Conseils sur la nutrition à Angoulême et Nord-Charente

Ce qu’il y a à retenir de tous ces conseils c’est que les seuls facteurs limitants à la mise en place de telles habitudes sont justement... les vieilles habitudes !!!

Il ne tient qu’à vous d’essayer, pas à pas, d’incorporer des idées neuves dans votre vie. Voyez et reconnaissez simplement d’où vous partez.
Si, là où vous étes, la santé, la légèreté , la souplesse et le dynamisme du corps et de l’esprit ne sont pas présent c’est qu’effectivement il y a des modifications à apporter. (CQFD: Ce Qu'il Fallait Démontrer ^^ )

A vous de choisir, à vous de jouer.

L'alimentation selon L'ayurveda... comme point de départ à une réflexion plus profonde.

Pour avoir essayé un bon nombre de régime, je comprends qu'il n’est pas facile de donner une procédure ou une méthode « toute faite », intelligente, qui fonctionnerait pour tout le monde.
Aussi, je préfère vous présenter un panachage de tous les conseils alimentaires que j’ai pu trouver et tester, basés sur le bon sens et l’observation. Ils peuvent être communs à plusieurs types de régime hygiénistes (Ayurvédique, Macrobiotique, Naturopathe, Sheltonien, Chrononutrition… ).

Nous sommes tous différents & donc c’est à nous qu’il revient de devenir nos propres thérapeutes. La perte de poids – ou le gain- est une conséquence logique du bon rétablissement de l’attitude et du régime alimentaire, spécifique à chacun.

Pour information, après avoir suivi un régime végétarien, je me stabilise dans le régime végétalien/végan sans gluten (donc essentiellement frugivore pour la base…) et tend vers la compréhension de la nourriture Pranique.


Il y a tant de choses à voir et à essayer pour ceux qui acceptent de sortir des sentiers battus. A vous de tester ! 


En Ayurvéda, il n’y a pas d’interdit au sens strict du terme. Si vous avez envie de manger quoi que soit que vous pensez interdit :

Mangez-en sans vous culpabiliser

Mangez en petite quantité

Assez pour satisfaire ce désir.

 

Mieux vaut le stress de braver une règle que le stress de vous priver, au risque d’attiser ce désir jusqu’à l’obsession.

C’est un principe qui vous libère peut être d’un poids. Il montre que malgré d’innombrables règles, l’Ayurvéda reste flexible.

Avec le temps, vous vous libèrerez facilement de vos attachements à certaines nourritures ou boissons.

L'Ayurvéda m'a surtout appris à retrouver l'importance des biorythmes du corps (nature interne) et de les harmoniser avec ceux de la nature environnante (jour / saison).

Il y a cependant un travail énorme à faire sur soi pour voir la nourriture comme un médicament permettant cette harmonisation plutôt que comme un exutoire à toute la frustration accumulée au travers de nos activités et à notre façon maladroite de les appréhender.

 

« Quand le régime est mauvais, les médicaments sont inutiles.

Quand le régime est correct, les médicaments ne sont pas nécessaires. »

Ancien proverbe Ayuvédique

Diététique

Quelques conseils pratiques ... tout de suite.

1.    Passer une bonne nuit ainsi qu’une bonne journée ça se prépare.

Avant le couché, évitez de grignoter ou de manger trop tardivement. Pour le dernier repas du jour choisissez des aliments faciles à digérer. Ainsi vous laissez le temps à l’organisme de faire le plus gros du travail en temps d'éveil. Le sommeil sera moins pesant, la nuit plus calme et le réveil léger. Cela aura pour effet d’allonger la période de repos de votre système digestif qui, lui aussi, en a besoin.

2.    Pour la même raison, essayer de sauter le petit-déjeuner.

Cela ressemblera à un mini jeûne ou plutôt à un retour au source puisque le "petit"-déjeuner et une habitude alimentaire récente adopté par le monde « moderne ».  De toutes manières, nous mangeons beaucoup trop par rapport à nos vrais besoins.
=>    Ça ne coûte rien d’essayer, au contraire. Vous serez sûr d’avoir faim, l’organisme sera prêt à digérer, et vous aurez moins consommé de nourriture inutile, donc fait des économies.

3.    Evitez les boissons froides ou glacées sortant directement du réfrigérateur (de même que les aliments).

Le froid ralentit le feu digestif et favorise la production de mucus.
=>    Les boissons et aliments sont plus faciles à digérer à température ambiante et chaude (attention au « trop chaud », puisque là encore, le corps puise dans ses réserves d’énergie pour abaisser la température des aliments).

4.    Evitez de boire en mangeant.
=>    Buvez suffisamment (c'est-à-dire quand la soif se fait sentir, et par petites gorgées) entre les repas pour ne pas ressentir la soif pendant. Buvez en prenant le temps de sentir l’eau couler en vous & hydrater l’ensemble des cellules. Participez consciemment à ce phénomène qui est une véritable fontaine de jouvence.
Si possible arrêter de boire 30 min avant le repas et attendre une bonne heure pour recommencer. Dans tous les cas écoutez-vous. (Ce que dit votre corps… pas votre tête).


5.    Mangez les fruits en dehors des repas 
=>    Eviter les fruits en dessert. Les fruits sont excellents comme en-cas, ou mieux encore, on peut tout aussi bien en faire des repas complets.

6.    Prenez votre repas principal au déjeuner

7.    Evitez autant que possible de consommer les restes conservés au réfrigérateur
=>    D’ailleurs, jetez simplement un coup d’œil dans votre réfrigérateur et voyez ce que vous y mettez. Il y aura certainement du tri à faire et… pourquoi pas vivre sans frigo… Là aussi vous ferez des économies et votre capital santé retrouvera des couleurs.

8.    Evitez de consommer des aliments crus et cuits au cours du même repas

9.    Dès lors, apprenez à reconnaître les mauvaises combinaisons alimentaires. Celles qui ralentissent la digestion, augmentent la lourdeur et les ballonnements, donnent des relents et envie de dormir.

10.    Mangez dans un environnement le plus calme possible, en vous posant, même si ce n’est que 15 minutes.
=>    Cela sous-entend d’exclure la lecture et la télévision lors du repas ou les discussions trop animées, sachez rester concentrer, attentif, respectueux envers la nourriture qui vous maintient en vie. En clair, apprenez à manger en conscience.

11.    Ne mangez pas en étant sous le coup d’une émotion forte
=>    Choisissez ! vivre par la tête (qui imagine & interprète) ou par le corps (qui nous rattache à la réalité présente)! Dans tous les cas, la digestion, elle, dépend du corps et elle sentira la différence.

12.    Mâchez, mâchez et… mâchez encore ! 
=>    Le yoga nous enseigne qu’il faut « manger liquide et boire solide ». En clair, mâcher le plus longtemps possible jusqu’à ce que la bouchée obtenue soit onctueuse & que la saveur des aliments (vecteur du Prana contenu dans l’aliment soit assimilé par la langue). Attention, il ne s’agit pas d’une mastication purement mécanique ! Mais, toujours en conscience, habitez votre bouche et accompagnez les dents, les gencives, le palais et la langue dans ce processus alchimique. Que cela devienne un rituel, une prière.... une méditation. Les aliments n’en seront que plus savoureux.

13.    Attendez d’avoir digéré votre repas
=>    Afin de ne pas surcharger le système digestif et de ne pas mélanger la nourriture fraîchement ingérer avec les vieux jus du repas précédent. Ce qui implique de bannir le grignotage…

14.    Variez les menus et les aliments consommés
=>    Notamment afin d’éviter que des habitudes alimentaires pas tout à fait adaptées pèsent trop lourd dans la balance de l’équilibre alimentaire quotidien.

15.    Il est important avant même de modifier le contenu de vos repas, de changer vos habitudes alimentaires.
=>    Toutefois, certains produits consommés régulièrement voire quotidiennement ont un effet nocif sur votre santé et votre vitalité… Vous les connaissez déjà, pour la plupart  ^^.

16.    Après le repas, ménagez-vous un temps pour la digestion 10 ou 15 minutes pour une petite marche ou une courte détente, évidemment dans le calme si possible.
=>    Accompagnez les processus internes qui vous maintiennent en vie, apprenez à développer la gratitude et la reconnaissance pour vous-même.